La couleur du sang

Si la couleur du sang est rouge chez les humains et les mammifères, ce n’est pas le cas de certaines petites bêtes, comme par exemple, la limule, également appelée « crabe au sang bleu ». D’une manière plus générale, les arthropodes (famille dont fait partie la limule) et les mollusques ont le sang d’une couleur bleue-verte.
Pour considérer la couleur du sang, i
l faut effectivement différencier les vertébrés des invertébrés.

A quoi sert le sang ?

Le sang a pour rôle essentiel de transporter le dioxygène (O2) à tout notre organisme. En effet, nos organes utilisent en permanence du dioxygène pour produire de l’énergie, nécessaire à leur bon fonctionnement.
Le sang est constitué de plasma (55%) dans lequel baignent de nombreuses cellules (45%) : les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes.

De gauche à droite : un globule rouge, une plaquette sanguine, un globule blanc. Source : Wikipedia

Les globules rouges assurent le transport du dioxygène, les globules blancs éliminent les agents infectieux tandis que les plaquettes assurent la coagulation sanguine.

C’est la composition des globules rouges qui explique la différence de couleur de sang chez les vertébrés et chez les invertébrés. En effet, ces cellules sont constituées d’hémoglobine chez les vertébrés et d’hémocyanine chez les invertébrés.

Rouge chez les vertébrés

Les globules rouges chez les vertébrés sont constituées d’une molécule appelée hémoglobine.
L’hémoglobine contient différents atomes de carbone, d’azote et de fer.

Schéma de l’hémoglobine.

C’est sur les atomes de fer que le dioxygène se fixe. Or, dans les molécules d’hémoglobine, le fer associé à l’oxygène créé de l’oxyhémoglobine, qui est de couleur rouge. La couleur rouge du sang résulte donc de l’oxydation des éléments fer que contient l’hémoglobine.
Histoire de faire des comparaisons, c’est également à cause de l’oxydation du fer que se forme la rouille qui est, je vous le rappelle, de couleur rouge.

Bleue-verte chez les invertébrés

Chez les invertébrés, le sang, généralement appelé hémolymphe, ne possède pas d’hémoglobine, mais une autre protéine : l’hémocyanine.

Molécule d’hémocyanine

Contrairement à l’hémoglobine, ce pigment transporteur d’oxygène est composé de deux atomes de cuivre, et non pas de fer. La couleur bleue-verte du sang des invertébrés résulte donc de l’oxydation des éléments cuivre que contient l’hémocyanine.
En effet, l’oxydation du cuivre a une couleur vert-de-gris. Vous pourrez vous en apercevoir en allant vous promener dans le jardin du Luxembourg à Paris!

Statue « La harde de cerfs écoutant le rapproché, d’Arthur Le Duc – Jardin du Luxembourg. Source : wikipedia

Amélie Cabasse

Et pour continuer votre lecture, voici quelques liens :

- « Pourquoi voit-on le sang bleu dans nos veines? »
- « Pourquoi le sang est-il rouge, ou bleu, ou vert, ou rose parfois »
- « Des chirurgiens opèrent un patient au sang vert »
- « Les limules : ils nous sauvent, nous les faisons disparaître »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>